Il est arrivé au mois de juillet 2013 l'histoire suivante:

Deux faucons crécerelles se sont retrouvés à l'intérieur de la chapelle du château de Vincennes. Pendant huit jours, les agents ont essayé, en contactant différents associations, de trouver de l'aide. Personne n'a pu intervenir.

Il est vrai qu'il est techniquement difficile de capturer deux rapaces dans une chapelle. Ils ont survécu pendant huit jours sans eau ni nourriture. Le huitième jour, ils étaient par terre et ont pu être chassés vers l'extérieur par les agents. C'est à l'extérieur qu'ils sont morts, l'un dans un carton qui devait servir de boîte de transport, l'autre quelques mètres plus loin.

Cette histoire me hante. L'impuissance est insupportable.

Je pense qu'on aurait pu mettre dans un grand bassin des souris vivantes pour nourrir les faucons en attendant de trouver mieux. Les souris et le bassin, on aurait pu les emprunter à un centre de soins. Il aurait fallu mettre ce bassin à la disposition des oiseaux en dehors des heures d'ouverture. Ensuite, quelqu'un de doué en capture d'oiseaux blessés, aurait pu peut-être les capturer. Ou bien, on aurait placé le bassin à proximité d'une porte. Ou un vitrier aurait pu enlever délicatement un vitrail .... Je n'arrive pas accepter qu'il n'y avait pas de possibilté de sauver ces oiseaux.

Je suis certaine que ce cas se reproduira. J'ai déjà vu des hirondelles de fenêtres mortes dans des cathédrales. C'est plus fréquent qu'on ne le pense. Lors des rénovation, on pourrait prévoir des vitraux qui s'ouvrent.

A suivre ....